Souvenirs du blog
 

StarCraft !

Celà faisait maintenant quelques minutes qu'Hydro venait de terminer sa mutation. A peine son oeuf éclos, il se précipita sur celui pour le manger. Ils avaient trouvé refuge dans cette ancienne ruine Xel'Naga après avoir été découverts par les hybrides. Dès lors Hydro fit le choix de muter pour avoir une chance de retenir l'assaut qui allait être lancé contre eux. Pour beaucoup de Terrans, l'hydralisk est la créature la plus mortelle qui soit. Agile mais forte, polyvante, elle est généralement la créature Zerg qui suit généralement la vague de zergling qui vient s'écraser en grande partie sur les défenses ennemies, et la plupart du temps, l'attaque Zerg n'est pas plus longue que deux vagues... C'est bien pour celà que Gertrude et Firel ne comprirent pas plus tôt la raison qui poussa Hydro à muter encore.


Maintenant tous comprirent, son choix. Devant eux se tenait une créature trois fois plus imposante que ce qu'avait été hydro, mais ce n'était pas seulement la masse supplémentaire qui les impressionnait mais le fait qu'ils s'étaient tous trompés : la créature la plus mortelle qui soit était ce qu'ils avaient sous les yeux. Même les protoss ne savaient pas d'où provenaient ces créatures connues sous le nom de Sapeurs. Lors de leurs attaques passées contre les ruches Zerg, ils avaient compris que les zergs mutaient des petites larves qui baignaient dans le creep. Ils avaient analysé ces oeufs détruits avant l'éclosion, du zergling à l'ultralisk, mais ils n'avaient jamais trouvé de larves de Sapeur. C'était tout juste s'ils trouvaient les cadavres enfouis sous terre. De savoir que cette machine à tuer provenait de l'hydralisk leur fit froid dans le dos. Si un hydralisk pouvait muter en sapeur... Qui pourrait résister à la mutation d'une centaine d'hydralisks ?


Hydro coupa court à leur étonnement, il se mit à parler comme avant. Ils étaient déjà peu habitués à converser avec un hydralisk mais que ce soit un Sapeur ! "Je vais prendre position, je vais m'enfouir près de l'entrée en attendant leur venue. Je ne pourrai pas les disperser longtemps. Agissez vite !" Et il se déplaça avec une aisance stupéfiante... Contrairement à l'hydralisk qui se déplaçait comme un serpent, Hydro était maintenant doté de 3 paires de pattes qui se terminaient en une longue griffe aiguisée d'un mètre qui s'enfonçait dans le métal et qui laissait derrière lui des multitudes de trous. Ces trous dans le sol laissaient augurés du pire pour l'ennemi qu'il s'apprêtait à embrocher. Tous le suivirent et se rappelèrent que leurs vies allaient se jouer très bientôt. Sun, le templier noir, dit à Firel de le suivre. Gertrude devait rester à l'arrière et user de son talent de sniper pour assurer la survie de ses amis. Tzu s'éleva du sol et avança les yeux fermés en laissant derrière lui un halo d'énergie qui reproduisait son corps là où il était passé il y a une seconde. Arrivé à l'extérieur, Hydro ne prit que 20 secondes à disparaître sous terre. La violence avec laquelle il déchira le sol leur rappelèrent que même s'il avait muté, il était toujours aussi rapide.


Maintenant, que tous savaient quel rôle tenir, plus aucun mot ne fut prononcer. Sun, Tzu et Gertrude communiquaient télépathiquement, et Firel ne quittait pas Sun d'une semelle. L'attente leur parut interminable mais enfin, ou plutôt malheureusement, ils virent les hybrides courir vers eux. Ils se ruèrent vers Gertrude pour la déchiqueter de leurs lames psychiques mais celle ci disparut au moment où la lame s'enfonça vers son ventre. Ils furent étonnés l'espace d'un instant mais leur étonnement ne fit que s'amplifier lorsqu'ils virent les premiers d'entre eux se faire transpercer par des griffes qui semblaient naître de la terre. 3 hybrides périrent sur le coup mais celà avait suffi à tous ceux qui se trouvaient derrière eux pour se disperser en deux groupes aussi rapidement et harmonieusement qu'un banc de poissons.
En effet, étant liés télépathiquement, au moment même où ils ressentirent la mort d'un des leurs, ils avaient choisi de se séparer en deux groupes afin de fondre sur la source de ses griffes. Le groupe de gauche put à peine prendre leur appuis après le bond qu'ils avaient fait que des éclairs d'un bleu aveuglants les laissèrent agonisant en à peine 5 secondes. Tzu n'avait rien dit mais tous comprirent son stratagème. Son illusion n'avait pas pour but de les ralentir mais de les faire changer de formation pour attaquer afin de permettre à Hydro de disperser leur groupe. Son attaque ayant réussi, Tzu ne dit rien et semblant se détacher du combat qui allait continuer à se dérouler et se mit en position de concentration afin de récupérer de l'énergie dans un calme qui paraissait bien déplacé.


Le deuxième groupe d'hybrides fonçait maintenant vers l'entrée des ruines avec une rage meurtière qui laissait augurer du pire. C'est alors que Firel entra en jeu ! Il s'était tenu couché sous une couverture psychique créé par Sun et se releva sur le signal de ce dernier, à quelques quinze mètres de leurs ennemis...
A peine entendirent-ils, le déclic caractéristique du canon à napalm de Firel que tous se préparèrent à lui bondir dessus. Mais le déclic ne laissait que peu de temps avant la propulsion du napalm et même si ces créatures étaient aussi souples que les protoss et aussi rapides que les Zerglings, les plus proches de Firel ne purent éviter de se retrouver asperger par le liquide mortel qui passa au travers de leur bouclier énergétique pour faire fondre leur chair dans un dernier cri de douleur.


La situation semblait maintenant désespérait pour Firel; les huit hybrides restants fondaient également, mais cette fois c'était sur cet humain qui avait osé tué trois des leurs. Les hybrides laissaient dégager une haine qui ressemblait énormément à la haine des Zergs. En effet, ils se ruaient toujours avec la plus grande violence et haine sur leurs ennemis les plus proches et généralement il n'en restait rien. Cette particularité, bien connue des protoss et des humains, leur avait permis de surtout concentrer leur force sur les tirs à distance afin de pulvériser le plus grand nombre de Zergs pendant qu'ils attaquaient des appâts humains ou des illusions.


Firel semblait tétaniser en prévoyant ce qui allait lui arriver dans moins de 10 secondes. C'est alors qu'un bruit sourd et qu'une longue lame d'un bleu pur traversa sans peine le bouclier énergétique d'un hybride, avant de le découper en deux. Elle disparut son oeuvre achevée avant de réapparaître au dessus de la tête d'un autre hybride. Qui ne put qu'exprimer son étonnement par un cri strident qui ne réussit pas à couvrir le son de la lame de Sun. Des six hybrides restants, deux continuèrent, sans même sourciller, leur course sur l'humain pendant que les quatres avaient changé de formation afin d'attaquer l'un des leurs au moment même où la lame mortelle apparaîtrait.
En temps normal, deux ennemis qui n'ont que des armes de contact et qui se ruaient sur lui, étaient déjà deux ennemis fondus mais dans cette situtation précise, Firel ne pouvait faire le moindre geste. Les hybrides avaient envoyé psychiquement leur haine au milieu de ces pensées, annihilant ainsi toute réaction de défense de sa part. Il ne pouvait rien faire d'autre que trembler.


C'est alors que l'un des hybrides tomba sans cause apparente. L'autre essaya de suite d'identifier cet attaquant qui était resté caché jusqu'alors. Il ne chercha pas longtemps; le point rouge apparu sur son torse en une demi seconde et le tir semblait instantanné. Il s'écroula également non sans laisser à ses frères encore vivants la position de Gertrude. Les quatre hybrides restants formaient un carré et ils regardaient tous le centre de celui-ci, se tenant prêts à attaquer en quelques centièmes de secondes. Bien que la formation était idéale pour pièger le templier noir, celui-ci savait pertinemment après plus de quatre cent ans de combats que l'attaque était à exclure. Bien que formant un carré parfait, ceux-ci n'attendirent pas l'attaque bleue afin de continuer à attaquer.
Ils se déplacèrent, en gardant leur formation identique au centimètre près, en direction de Firel. Celui-ci, ayant repris son esprit, carbonisait les corps des deux hybrides allongés devant lui avec une colère qui semblait plus diriger contre lui-même de n'avoir pas pu réagir à temps. Gertrude ne put pas ajuster son tir, et pour cause, les quatres hybrides, bien que formant un carré, avançaient en tournoyant aléatoirement dans un sens comme dans l'autre. Bien décidé à stopper cette toupie mortelle, Firel ajusta son canon en direction d'elle. Il appuya sur la gachette bien avant que la cible ne fut verrouillée; ce qui était fidèle à la réputation des firebats "brûler d'abord, réfléchir après !"


Mais aucun fluide mortelle ne se dégagea. Deux hybrides étaient capables de l'empêcher de bouger mais quatre étaient capables de bien pire ! Ils avaient bloqué son arme par télékinésie. Rien ne semblait pouvoir arrêter la toupie hybride. Elle s'approchait de Firel qui ne put s'empêcher de prononcer l'injure la plus naturelle pour les Terrans depuis ces dernières années "enfoirés de Zergs !!" C'est alors qu'il perdit quelque peu l'équilibre avant que sa combinaison ne le remette droit automatiquement. Il pensait que son corps le lachait en voyant la mort arriver. Les quatre hybrides l'entourèrent dans leur folle ronde et s'immobilisèrent une demi seconde avant de planter leur lame psionique dans sa combinaison. Le carré allait se rétrécir lorsque tout à coup, Firel sembla projeter en l'air, bien plus que son armure de combat n'aurait pu le lui permettre. C'est alors que les hybrides se firent embrocher par quatre griffes immenses en ayant pour dernière vision une créature immense qui semblait quitter la terre comme un poisson sort de l'eau : Hydro !!!
Firel amorça un atterissage de fortune qui était déjà programmé par son armure afin d'éviter de faire exploser les deux bonbonnes qui étaient collées à son dos. Sun apparut alors à ses côtés, affichant un regard satisafait. En effet dès lors qu'il ne pouvait plus attaquer, il avait guider Hydro télépathiquement vers Firel. Gertrude et Tzu arrivèrent vers eux ! La terran laissat échapper un sourire que le templier lévitant à ses côtés ne pouvait exprimer autrement qu'en envoyant des ondes mentales de bonheur à ses amis. Firel alla en direction d'Hydro pour le remercier...


Celui ci venait de dégager ses griffes des corps des hybrides et commençait à enlever la terre qu'il avait sur son dos tel un chien qui sort de l'eau. "Merci à toi, vieux ! Je pourrai dire à mes potes que je me suis fait envoyé en l'air par un Zerg de retour sur la colonie !" "Y a pas de quoi" , dit-il en laissant dégouliner de la salive verte de se gueule. "J'allais pas te laisser non plus en cramer quatre de plus,..., enfoiré de Terran !" Et il se mit à rire d'un rire qui ressemblait à un rugissement, juste avant d'arracher la tête d'un hybride et de l'avaler comme une olive !


Laissant Hydro à son festin, Firel rejoignit ses autres compères. Sun tenait le communicateur protoss afin de contacter Orcratul. Maintenant que la proche menace n'était plus. Ils n'avaient plus à craindre de l'utiliser afin de prévenir le médecin protoss de venir les récupérer. L'artefact Xel'Naga décrivant la création des hybrides allait leur permettre de voir la suite de cette guerre sous un autre angle. La navette de transport des templiers noirs ne tarda pas à s'immobliser au dessus des ruines avant d'amorcer sa descente. Lorsqu'elle s'arrêta d'un coup à 5 mètres du sol avant de reprendre de l'altitude. Une voix paniquée retentit dans le cerveau des combattants au sol : "Derrière vous !! Faites attention ! Une créature Zerg !!!"


Tous se mirent alors à rire. Orcratul comprit pourquoi et descendit se poser près d'eux. La soute se dématérialisa et le frêle protoss courut vers eux. "Maître Artanis et Kerrigan ont réussi à sonder l'esprit d'un hybride capturé, nous devons nous dépêcher de leur apporter cet artefact !" Gertrude se retourna vers Hydro : "Hé, faut que tu t'bouges un peu, on nous attend !" Hydro laissa échapper un cri contrarié avant de répondre: " c'est bon, z'arrive mais ze termine zelui-là ! za creuze de muter Zertrude !" " T'inquiète mon vieux, Jim aura aucun mal à te faire cloner une vache ou deux ! En route maintenant" Hydro ne se fit pas prier. L'araignée géante Zerg s'avança d'un pas rapide vers le vaisseau protoss. Orcratul ne put s'empêcher de lui lacher une de ses blagues douteuses: "Essuie toi bien les pieds avant d'entrer et bave pas sur les sièges !" Le sapeur sembla lui sourire d'un air diabolique mais nul ne pouvait le savoir. En effet, ses crocs restaient visibles continuellement. Le vaisseau décolla sans provoquer le moindre bruit et se mit en hyperespace avant même de quitter l'atmosphère de la planète.

La suite quand vous voulez ^^

 
‹ retour à l'accueil
Commentaires
1.   olivier  ›  dimanche 7 mai 2006 à 22:28

Yo, c'est bien qu'il y en ait un qui se soit lancé! Par conséquent les critiques, qui sont inévitables compte tenu de notre maigre expérience, devraient être un peu plus indulgentes et constructives.

Je vais commencer par les noms: je n'aime pas lire Sun puis Tzu comment étant deux personnes distinctes...ça me rend schizophrène! Ensuite l'Olive n'apprécie pas de se faire bouffer par un insecte! Il semble donc évident qu'il va falloir revoir les noms des persos et rapidement pour qu'ils soient fixés un bonne fois pour toute dans la tête de chacun. Si tu attends trop pour le faire tout le monde sera perdu dans des correspondances entre les anciens et les nouveaux noms...étape importante qu'il convient d'éliminer dés maintenant.

Ensuite tu passes trop vite sur des détails importants qui permettent de bien vivre l'action. Notamment, tu aurais pu décrire davantage la planète sur laquelle se déroule l'action, en nous la faisant vivre avec par exemple une odeur caractérisque ou une couleur, la description du relief, de la végétation, de la surface: est ce que je dois m'imaginer une bataille sur un environnement lunaire comme au sommet du Piton des Neiges avec des étendues vallonnées de scories coupants et de remparts abruptes permettant des embuscades...ou une jungle luxuriante remplie d'odeurs d'humus où la lumière peine à atteindre un sol jonché de racines entrelacées...

De même tu aurais dû donner des éléments de repérage géographique dans le combat, genre (en admettant l'existance d'une montagne ou d'un relief)..."Sun qui se trouvait en amont vit Tzu se faire attaquer par trois hybrides progressant par l'ouest en effectuant des manoeuvres triangulaires"...auparavant tu aurais précisé qu'un vent d'Est soufflait violemment, balayant un sol poussièreux aux odeurs de soufre...le lecteur averti comprendra que les hybrides progressent sous le vent pour ne pas se faire repérer.
Dans la foulée je dirais la même chose concernant les persos, attaques et véhicules. Genre pour le Firebot tu aurais pu donner la couleur de sa combinaisons (rouge), sa structure (en alliage composite XCR 254 qui permet ...), le dessin gravé sur l'épaulette en forme d'aigle qui permettait de comprendre que ce firebot faisait partie de l'escadron alpha...la plus redoutée de toutes...tellement l'écho de leurs exploits intergalatiques retentissaient. De même pour le vaisseau de Orcratul, il manque les détails qui font comprendre la puissance de l'engin et qui font bavés la Blue Flacon.


Enfin, dans le scénario, les hybrides apparaissent comme trop binaires et trop bestiaux...on aurait dit des zergs tellement ils se font ratatiner facilement et tellement ils sont agressifs et peu tactiques. Il me semble que compte tenu qu'ils sont créés par les Xel' et qu'ils sont hybrides, ils devraient présenter des caractéristiques de combattants redoutables soit par leurs aptitudes spécifiques (psionnique par exemple), soit par leur intelligence et leurs stratagèmes, soit...En gros le combat me parait trop facile pour nos héros...

...mais c'est peut être voulu, ou peut être pourras tu en tirer parti...pour faire naître l'intrigue: pourquoi ce combat, dont on peut légitimement ( encore faut il qu'au préalable tu ais précisé un certain nombre d'éléments supplémentaires) penser qu'il aurait du être perdu d'avance (les hybrides = inventions des Xel') a t'il été si facile? Que font ces différentes races réunis dans un même combat (là il manque des informations pour le néophyte qui ne peut pas comprendre cette question avec le peu d'information sur les relations entretenues entre ces races...seuls les meilleurs que nous sommes peuvent comprendre que cette alliance est une hérésie!!).
Cela nous amène donc à nous poser des questions... ce qui est un bon point pour ton scénario, mais le cheminement pour qu'on se les pose n'est pas suffisamment travaillé et clair.

C'est un bon début...

 
2.   Alex  ›  dimanche 7 mai 2006 à 23:32

Euh, c'est pas du tout le début de l'histoire ^^ Effectivement, j'en avais parlé quà Seb que j'écrirai jsute un ptit chapitre pour le fun qui ne serait pas le début. J'ai pris juste quelques lignes pour poser les persos mais c'est juste pour que vous compreniez le schimblick. Tes critiques sont excellentes, y a plein de trucs qui enrichiraient favorablement l'histoire. Y a plein de vides qui ne demandent qu'à être comblés: le nom de la planète, pourquoi ils sont venus sur celle-ci et pas une autre. Leur première rencontre avec les hybrides de cette planète, etc... Et puis, c'était un premier jet qui a besoin d'être corrigé sur plusieurs aspects avec des longueurs et des passages pas assez approfondis mais comme je l'ai tapé en me levant et avec l'envie de le partager vite fait :p tu comprendras.

 
3.   Séb  ›  jeudi 11 mai 2006 à 00:12

Je suis agréablement surpris par ce passage. (Merci au passage pour la mise en forme). Pour un premier jet, ca jette bien.
Ensuite les critiques d'Olivier sont bonnes. En détaillant davantage l'atmosphère, l'environnement etc... on s'imaginerait davantage la scène, ce qui la rendrait plus précise et rallongerait d'autant plus l'action qui me semble assez expéditif. Le combat devrait durer davantage, soit en précisant la scène, soit les émotions de nos héros. Il faut du suspense !!!

Il pourrait y avoir des "temps mort" où les hybrides et nos héros jouent à cache-cache. Se tatant, essayant de rompre la formation de nos héros, car ils comprennent que leur piège leur sera fatal s'ils attaquent de front.
C'est dans les temps mort qu'on mettrait la description de l'environnement et des sentiments des personnages : par exemple avec des gouttes d'eau qui tomberaient sur le sol, puis tout à coup sur autre chose que le sol, ce qui avertirait les autres. Ou alors un vent violent qui changerait de sens après les mouvements des persos s'ils sont dans une grotte par exemple.
En parlant de la goutte d'eau qui tombe sur quelqu'un, un hybride par exemple, cela lui ferait peur sur le coup mais ensuite il reprendrait sa garde ne se souciant plus des gouttes qui tombent sur lui, puis il aurait une autre goutte, et une autre, mais celle-la plus visqueuse... je vous laisse imaginer la suite. Ce qui n'est pas réalisable avec un sapeur... Quoique !

Comme dit Olivier, les hybrides n'ont pas l'air bien futé. Leur équipement n'est pas décrit non plus, sont-ils des Zealots like ou ont-ils des armes de distance ? Ils ont apparemment des boucliers énergétiques à la Protoss, mais comment est-il actif ? Ont-ils une armure etc...

En rajoutant déjà ces points, la scène devrait faire 3 ou 4 pages de plus... Enfin les noms de nos héros doivent être fixés impérativement. Alors je commence le premier pour les propositions :

  • Kilrutar pour le templier (qui ne fait rien d'ailleurs ? a si l'illusion ? si oui passage trop rapide, il faudrait expliquer davantage l'étonnement de l'hybride en "tuant" l'illusion, et décrire les effets d'évaporation de l'illusion)
  • Nova pour la ghost (ben pourquoi ne pas utiliser un héros existant qui n'a jamais été utilisé)
  • Sergent Jackson pour le marine/firebat (Escadron Alpha ?)
  • Shadorul ou Shaderul pour le templier noir (de quel régiment ? Celui de Zeratul ?)
  • Enfin Hydro n'est pas mal et je ne sais plus en quoi se termine les noms Zergs. Donc j'avoue ne rien trouvé pour lui.

M'a fallut quand même un bon quart d'heure pour trouver des nom ! Et encore Nova et Hydro sont repompés mais bon avis aux autres !

 
‹ retour à l'accueil
 
Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

 
Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.